Hoang Ngoc Phach

Hoang Ngoc Phach (1896-1973)

Un des premiers romanciers à utiliser le quoc-ngu

Hoang Ngoc Phac naît en 1896 dans le Nghê Tinh, ancienne province du Centre, divisée  depuis 1991 en deux provinces : le Nghê An et le Ha Tinh connue pour ses révolutionnaires.

Les villes de Hanoï et de Hué viennent d’être prises par les Français en 1882 et 1883.

Le père de l’auteur est membre d’un mouvement de Résistance aux envahisseurs, le Can Vuong (Soutien au roi), qui a duré dix ans. Réfugié dans le Nord, près de Bac Ninh pour échapper aux représailles des occupants, il se fait agriculteur.

L’auteur reçoit une solide formation en trois langues : vietnamien, sino-vietnamien et français.

1914 : Certificat d’études, entrée au Collège du protectorat

1919 : Brevet d’études primaires supérieures

1919-1922 : École normale

En 1922, il termine son roman To Tam

Il devient professeur de français en lycée puis Directeur de l’École Normale.

 Le plus célèbre lycée de Haiphong

Puis le professeur Phach  est déplacé à Haiphong et Lang Son  car l’Administration coloniale le juge trop complaisant aux tracts anticolonialistes diffusés dans les établissements qu’il dirige.

Jusqu’à l’insurrection générale de 1945, il continue à enseigner. Il est nommé Inspecteur d’Académie et publie des articles de recherche littéraires et pédagogiques.

Il meurt à Hanoï en 1973.

 

Le plus célèbre lycée de Haiphong

 

Retour