Lettre d’avril, mai et juin 2021

• Fin de semestre pour les étudiant.e.s de 2ème, 3ème et 4ème  année à l’Université Nationale de Hanoi (ULIS)

Le semestre s’est terminé le 23 avril par une fête des étudiant.e.s de 2ème année. Les professeures ont lancé deux concours originaux : l’un consistant au doublage d’extraits de film, l’autre à concevoir une affiche sur une femme francophone.

En robe verte sur la gauche, Dang Thuy vice-doyenne
En robe verte sur la gauche, Dang Thuy vice-doyenne
Au centre, deux professeures de 2ème année : Bich en robe brune et Anh Tu en chemisier jaune.
Au centre, deux professeures de 2ème année :
Bich en robe brune et Anh Tu en chemisier jaune

D’ici la fin mai, les professeures de 2ème année feront passer les examens et devront aussi préparer l’accueil des nouveaux/nouvelles étudiant.e.s. « On ne manque jamais de travail même pendant les vacances ! »

Début de semestre et cours en ligne pour les « 1ère année »

Les étudiant.e.s de 1ère année démarrent seulement le second semestre car ils/elles viennent de suivre six semaines de formation dans un camp militaire. Les cours ont repris après la fête du Travail et leurs cours ne se termineront qu’en juillet.
« Nous en sommes à la  6ème  semaine du 2ème semestre, » me signale une collègue qui traduit par ailleurs l’état d’esprit de l’équipe enseignante : « On commence à ne plus trouver la joie de la « nouveauté technologie en enseignement et en apprentissage » car notre métier est un métier de contacts humains. » Autre souci : « On n’est pas très sûr du niveau exigé des étudiants. »
S’y ajoutent la fatigue liée à la chaleur et l’humidité et les nouvelles mesures anti-Covid.

Moment de pause à Mai Châu pour quatre jeunes professeures

Après la journée du 24 avril consacrée aux recherches scientifiques des professeurs et les concours de fin de semestre, il fallait prendre un moment de repos.
Je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager le calme et le vert inimitable des  rizières dans  la campagne vietnamienne à cette saison. Un délice !

Du côté de Mai Châu, le 25 avril, pour trois jours de détente.
Du côté de Mai Châu, le 25 avril, pour trois jours de détente
Thuy Linh, Bao Nhung, Mai Ly et Anh Tu semblent avoir choisi la couleur de leurs robes en harmonie avec la nature.
Thuy Linh, Bao Nhung, Mai Ly et Anh Tu semblent avoir choisi la couleur de leurs robes en harmonie avec la nature

Juin -Thu Ha et Mai Ly nous parlent de leur vie lors de la quatrième vague de Covid-19 à Hanoi

« En ce moment, Saïgon, Hanoï et d’autres localités poursuivent des mesures de distanciation sociale en espérant lutter contre le Covid 19. Concrètement, à partir du 25 mai, cette politique est bien mise en œuvre dans la capitale. Les restaurants, les boutiques, les salons de coiffure, les écoles, sont fermés temporairement.
Les activités de loisir, les exercices physiques et les rassemblements dans les jardins, les parcs sont interdits. Les allées fleuries jouxtant le lac de l’Ouest, là où d’habitude les gens se reposent sur les bancs après avoir marché, sont vides. »

Thu Ha est notre dernière Préfassienne, à gauche sur cette photo prise chez Christian et Linda en juillet 2019.
Thu Ha est notre dernière Préfassienne, à gauche sur cette photo prise chez Christian et Linda en juillet 2019


« Dans cette situation, mon fils et moi, on reste tout le temps chez nous depuis presque deux semaines. Je dois me débrouiller pour m’occuper de lui et donner des cours en ligne. Récemment, tous les professeurs, on a dû passer du temps à rédiger au moins deux rapports à la Conférence de recherche scientifique de l’université et du département afin de bien accomplir notre mission en cette année. Pendant cette année scolaire, avec Mme. Đặng Thúy, on travaille avec la classe F5, tout au long du processus d’enseignement, elle m’a beaucoup aidée et encouragée. Grâce à elle, je me sentais plus confiante, plus sûre de moi en tant que professeur principal car c’est la première fois que j’assumais ce rôle. »
« En regardant les photos de Minh Phương (étudiante de l’Ulis en master à Grenoble) dans ta dernière lettre, j’étais vraiment touchée et je souhaiterais de revivre mes journées merveilleuses passées en France
Je souhaite que vous soyez tous en bonne santé et qu’on puisse se revoir bientôt. » Thu Ha

En robe verte sur la gauche, Dang Thuy vice-doyenne.
La classe de maternelle du fils de Thu Ha au Temple de la Littérature Les enfants portent la robe de graduation avant la remise de diplôme à l’école maternelle !

« À l’ULIS, l’année universitaire s’est terminée à la fin du mois d’avril mais l’examen final sera reporté au mois de juillet (du 26 juillet au 14 août). L’année 2021-2022 va commencer le 16 août. Donc, nous n’avons pas beaucoup de temps pour nos vacances d’été.
En ce qui concerne mon travail de recherche, cette année, j’ai présenté deux communications dans le cadre du colloque national organisé par notre université.  Pour moi, c’est un grand progrès dans ma carrière de recherche.
Comme tu le sais, la 4e vague de la Covid revient au Vietnam, le nombre de cas augmente mais je pense que le gouvernement a fait de son mieux pour contrôler la pandémie et que le pays ne se place pas en confinement. Pour moi, la Covid ne bouleverse pas beaucoup ma vie quotidienne, je m’y habitue, peut-être. Je reste souvent à la maison. Même si les cours ont pris fin, je reste toujours disponible pour toutes les questions de mes étudiants. Je consacre aussi du temps à donner des cours particuliers et à numériser des documents pédagogiques pour la première année. Je suis un peu occupée mais je trouve que c’est une opportunité pour moi d’apprendre de nouvelles choses et de me perfectionner.
J’espère que la situation de Covid au Vietnam et en France s’améliorera et que je pourrai partir en France l’an prochain bien sûr. J’ai lu des lettres de Préfasse sur le séjour de Thu Ha et j’ai hâte de pouvoir vivre ces belles expériences. » Mai Ly

Mai Ly en chemisier bleu, en novembre 2020, lors d’un atelier de lecture expressive, en compagnie de Bich, Anh Tu et Yen
Mai Ly en chemisier bleu, en novembre 2020, lors d’un atelier de lecture expressive, en compagnie de Bich, Anh Tu et Yen

Etat de la pandémie et de la vaccination contre le COVID-19 au Vietnam

Bilan au 15 avril 2021 : 2.445 cas de COVID-19 guéris et 35 décès.
– Le pays s’efforce de disposer bientôt de vaccins vietnamiens sûrs et efficaces
Le Comité national de direction de la prévention et du contrôle du COVID-19 souhaite créer les meilleures conditions possibles pour accélérer les essais cliniques de vaccins contre le COVID-19, de préparer des plans d’investissement et de production après le succès des essais.
La vigilance est de rigueur
Tous les ministères, agences et localités ont pour consigne de garantir la vigilance et les mesures préventives strictes dans les établissements médicaux, les écoles, les établissements d’hébergement, les usines, les marchés…
– Deuxième distribution de doses de vaccin contre le COVID-19
S’ajoutant aux 117.000 doses de la fin février, 811.200 doses de vaccin Astra Zeneca ont été distribuées aux 63 villes et provinces du pays, aux forces de police, aux forces armées, au Programme national élargi de vaccination, et à l’Institut national de contrôle des vaccins et des produits biologiques.

Bac Giang, dépistage systématique dans une usine
Bac Giang, dépistage systématique dans une usine

– Fin mai, une quatrième vague conduit à des mesures drastiques.
100 nouveaux cas d’infection portent le nombre total à 5.561, selon le ministère de la Santé.
La province de Bac Giang (N.E de Hanoi) est la plus touchée avec plus de 300 cas supplémentaires. A partir du 25 mai à 12h00, les restaurants de Hanoï doivent fermer jusqu’à nouvel ordre.
– Bilan au 30 juin : 94 nouveaux cas soit16 500 cas depuis le début de la pandémie et 69 décès, pour une population de 100 millions d’habitants.
– Le respect des 5K
Le ministère de la Santé demande à chaque personne de respecter strictement les 5K : Khâu trang (Masque), Khu khuân (Désinfection), Khoang cach (Distance), Không tu tâp (sans rassemblement) et Khai bao y tê (Déclaration médicale). »
– Accès aux vaccins
Outre le vaccin AstraZeneca, le Vietnam a engagé des négociations pour l’achat de 5 millions de doses de Moderna, 20 millions de doses de Spoutnik V et 31 millions de doses de Pfizer/BioNTech. Objectif : atteindre l’immunité collective d’ici fin 2021 ou début 2022.

Avril – Fête des rois Hung, les pères de la nation

La Fête des rois Hùng se réfère aux fondateurs de la première nation vietnamienne, le Van Lang (2879-258 avant J.-C). Elle a lieu le 10e jour du 3e mois lunaire. Le « Culte des rois Hùng à Phu Tho » figure  au patrimoine culturel immatériel de l’Humanité.
Les 17 et 18 avril, les temples des rois Hùng dans la province septentrionale de Phu Tho ont accueilli plus de six millions de visiteurs venus des quatre coins du pays.

Le 17 avril, des pèlerins offrent de l'encens pour rendre hommage aux rois Hùng.  Certains portent le masque, d’autres pas,  et les mesures de distance physique ne sont guère respectées
Le 17 avril, des pèlerins offrent de l’encens pour rendre   hommage aux rois Hùng. Certains portent le masque, d’autres pas, et les mesures de distance physique ne sont guère respectées

Avril – Une peinture vietnamienne vendue aux enchères pour un montant record !

Mise à prix 500.000 USD, la peinture à l’huile Portrait de Mademoiselle Phuong du peintre vietnamien Mai Trung Thu a obtenu un prix record pour les beaux-arts vietnamiens lors d’enchères organisées par Sotheby’s le 18 avril : 3,1 millions d’USD.

 La peinture à l’huile « Portrait de Mademoiselle Phuong » de Mai Trung Thu (Mai-Thu de son nom d’artiste) a été réalisée en 1930 et a été exposée à l’exposition internationale « Colonialisme » à Paris en 1931. Elle a ensuite appartenu à la collectionneuse Dothi Dumonteil et n’a été montrée au public qu’une seule fois, dans le film vietnamien L’Odeur de la papaye verte, du réalisateur Trân Anh Hùng, en 1993.

Mai Trung Thu (1906 – 1980)
Mai Trung Thu (1906 – 1980)

Mai Trung Thu, né à Haiphong, suit ses études secondaires au lycée français de Hanoï.
Il fait partie de la toute première promotion de l’École des Beaux-Arts d’Indochine (1925-1930) , fondée et dirigée par le peintre Victor Tardieu.
De 1931 à 1937, il exerce comme professeur de dessin au Lycée français de Hué puis décide de s’installer définitivement en France. Il ne peut accepter le féodalisme hérité de l’ancien empire vietnamien et refuse aussi la société figée et sans avenir que l’Indochine française propose aux jeunes Vietnamiens éduqués à l’occidentale.
Bien que fortement marqué par l’enseignement artistique qu’il reçoit de Tardieu, il garde une identité vietnamienne profonde. Il abandonne alors rapidement la technique occidentale de l’huile sur toile et se consacre à la gouache et à l’encre sur soie, un procédé typiquement asiatique qui lui permet de développer un art riche en référence stylistique et en réminiscence de l’art vietnamien traditionnel.
Mai-Thu a toujours voulu exprimer sa volonté de paix, tant en filmant la conférence de Fontainebleau  et le président Hô Chi Minh lors de son passage en France en 1946. Mais il abandonnera par la suite sa collaboration avec l’UNICEF, malgré la notoriété que cet organisme aurait pu lui apporter, devant les réticences de cette agence onusienne à dénoncer les dommages collatéraux causés aux enfants par les Américains engagés dans la Guerre du Viet Nam.
Il est mort à Clichy et repose au cimetière de Vanves. Source Wikipédia

« La Prière » de Mai-Thu (1963 Cinq enfants aux mains jointes expriment leur désarroi devant le sacrifice du moine bouddhiste Thich Quang Duc qui s’est immolé par le feu le 11 juin 1963 à Saïgon
« La Prière » de Mai-Thu (1963
Cinq enfants aux mains jointes expriment leur désarroi devant le sacrifice du moine bouddhiste Thich Quang Duc qui s’est immolé par le feu le 11 juin 1963 à Saïgon

Le Festival du Vietnam 2021 attendu à La Plagne, du 16 au 18 juillet

La première édition du Festival du Vietnam a été organisée par l’Association Asia New Generation Vietnam en juillet 2019 à Lyon. La deuxième édition se déroulera à La Plagne, en Savoie, à l’Espace Pierre Leroux (La Plagne centre).
Au programme :
– stands d’artisanat traditionnel et de cuisine vietnamienne,
– démonstration de sports traditionnels,
– incontournable danse du lion,
– défilé d’ao dai,
– spectacle de marionnettes sur l’eau,
– concours de chant Asia Voice International…

La Plagne en été
La Plagne en été
Asia New Generation
Asia New Generation

Clin d’œil artistique au photographe vietnamien, Trân Tuân Viêt

Elevage de canards à Vân Ðình, en banlieue de H
Elevage de canards à Vân Ðình, en banlieue de Hanoï
Retour