Nguyen Du

Nguyen Du

 

Nguyen Du (1765-1820)

 

Un des plus célèbres poètes vietnamiens

Nguyen Du (prononcer Zou) est surtout connu pour son poème d’amour le Truyên Kiều, adaptation d’une épopée chinoise.

Comme toutes les villes de France ont une rue Victor Hugo,toutes les villes du Vietnam ont une rue Nguyen Du. A Hanoi, elle conduit de Lê Duan (la rue de la gare principale) à Tran Hung Dao (rue de l’ambassade de France).

Nguyen Du naît en en 1766 dans le nord du Vietnam, au village de Tiên Điền, dans la province de Nghệ Tĩnh (Sud de Hanoi). Il est le septième d’une fratrie comptant vingt-et-un enfants. Son père est un un mandarin, ex-premier ministre sous la dynastie Lê et sa mère est la troisième épouse. Il perd son père lorsqu’il a 10 ans et sa mère trois ans plus tard. Il vit presque toute son adolescence chez son frère et son beau-frère.

En 1802, il obtient un poste militaire sous la dynastie Nguyen qu’il rallie à contrecœur et il est promu ambassadeur en Chine en 1813.

 

En 1965, Nguyễn Du a été consacré par l’UNESCO comme personnalité de la culture mondiale. Son chef d’œuvre, est considéré comme le summum de la littérature vietnamienne par sa perfection linguistique, poétique et philosophique

Elle a également été adaptée pour différents types de spectacle : la musique, le théâtre traditionnel et le cinéma. Elle a été traduite en plus de 30 langues (dont dix versions différentes en langue française)

Le Kiều est un poème épique composé de 3254 vers en lục bát, versification vietnamienne qui alterne entre les vers de 6 et de 8 syllabes. Il est écrit en nôm, un système d’écriture vietnamien qui est formé à la base des caractères chinois pour transcrire le vietnamien parlé. Sur le plan thématique, le Kiều témoigne d’une exploration de la doctrine bouddhiste de la rétribution karmique pour les péchés individuels et exprime la souffrance personnelle de l’auteur et son profond humanisme.

 

Truyen Kieu

 

Les six premiers vers de son poème le plus célèbre, Truyên Kiêu :

Trăm năm trong cõi người ta,

Chữ tài chữ mệnh khéo là ghét nhau.

Trải qua một cuộc bể dâu,

Những điều trông thấy mà đau đớn lòng.

Lạ gì bỉ sắc tư phong,

Trời xanh quen thói má hồng đánh ghen.

Traduction française

Cent ans, dans ce court laps de temps qu’est la vie d’un Homme,

Le Talent et le Destin sont balancés dans une lutte amère.

Les océans se changent en champs de mûres,

Une vue désolée.

Plus de dons, moins de chances, telle est la loi de la Nature,

Et le ciel bleu est connu comme étant jaloux des joues roses.

Sources : Wikipédia et BNF

 

Retour