Séjour de Ngoc Lan avec Préfasse 1/3 – 2017


Ngoc Lan est professeure au Département de français de l’Université nationale de Hanoi. Je la connais depuis 2006 et j’apprécie beaucoup sa gentillesse et son désir de se perfectionner en participant aux séminaires que j’anime lors de mes missions.

 

Lors de ma dernière mission, elle m’avait parlé de sa venue en France début 2017 pour la recherche documentaire nécessaire à sa thèse. Elle est hébergée depuis février à Amiens, chez son frère Ngoc, notre unique Préfassien, venu en France en 2002. Ngoc et son épouse Giang sont doctorants à l’Université Picardie-Jules Verne et séjournent en France avec leurs deux enfants pour quelques années.

 

Courant avril, Ngoc Lan m’a écrit pour me demander si elle pourrait bénéficier de l’hospitalité des familles de Préfasse à Nancy, Bordeaux et Grenoble, afin de découvrir d’autres visages de la France.

 

« Je me permets de t’écrire pour te demander de l’aide. Je passe mon deuxième séjour en France et je trouve vraiment regrettable si je ne profite pas l’occasion de découvrir davantage la France. Je me demande alors si je pourrais aussi recevoir le soutien de Préfasse. Plus précisément, si cela ne vous gêne pas trop, pourrais-je être accueillie pendant trois semaines (une à Nancy, une à Bordeaux et une chez toi à Grenoble) ? Si possible, ce serait vraiment enrichissant pour moi et cela m’aiderait beaucoup à mieux enseigner le FLE ainsi que les modules de culture. Je pourrai de plus aller dans d’autres bibliothèques pour chercher des documents pour ma thèse.

J’attends ta réponse et je te remercie beaucoup ! »

 

Les ami.e.s ont répondu à sa demande et vous pourrez découvrir ses expériences et ses impressions ci-dessous, dans les reportages qu’elle a rédigés.

 

Régine Hausermann, présidente de Préfasse

 

Ngoc Lan en Lorraine et en Alsace

 

Nancy

 

Je suis arrivée à Nancy un dimanche, le jour du deuxième tour de la présidentielle en France. J’ai fait la connaissance de Marie Jeanne qui m’a accueillie avec chaleur et gentillesse. Le soir, nous avons attendu le résultat et écouté les commentaires.
Marie Jeanne habite place Saint-Epvre, une jolie petite place au centre de la vieille ville.

Le deuxième jour, nous sommes allées voir la place Stanislas, une des plus belles places européennes. Cette immense place est entourée de bâtiments magnifiques, qui abritent l’Hôtel de Ville, l’Opéra, le Musée des Beaux-Arts et l’Office de tourisme. Impressionnant ! Le tout a une unité classique, des petits balcons, des moulures… C’est le clou du centre-ville ! Un arc de triomphe, une fontaine charmante et des grilles dorées attirent l’œil tout autour de la place. Nous avons passé trois heures à visiter le musée des Beaux-arts où sont exposés des tableaux de peintres lorrains tels que Friant et les œuvres majeures des maîtres-verriers Daum et Gallé… Le côté Art nouveau de Nancy est passionnant et magnifique, je suis sous le charme de ce mouvement, mené ici par l’École de Nancy.

 

Les célèbres vases de l’École de Nancy
La Toussaint d’Émile Friant 1886

 

La Toussaint d’Émile Friant 1886
Les célèbres vases de l’École de Nancy

 

À deux pas de la Place Stanislas se trouve le Parc de la Pépinière, un grand parc avec des espaces verts, mais aussi un petit zoo, une roseraie et là aussi plein d’animations. J’y suis allée plusieurs fois pour me balader ou lire un livre, en pleine nature.
En me baladant à Nancy, j’ai été surprise au détour des rues de me retrouver sans cesse face à de nombreuses belles églises, bâtiments patrimoniaux ou des locaux administratifs, des hôtels, des grandes portes historiques enjambant la circulation. Il y a vraiment de beaux édifices à voir, dans le centre!

 

Le Musée Lorrain, ancien palais des Ducs de Lorraine
Le Musée Lorrain, ancien palais des Ducs de Lorraine

 

Le jour suivant, le 9 mai, Catherine une amie de Marie Jeanne, professeure de russe, nous a emmenées à Metz. Nous sommes tout d’abord allées au cimetière où sont inhumés les soldats russes morts lors de la 2e guerre mondiale dans la région Lorraine. (J’ai appris que la Lorraine avait été très marquée par les deux Guerres mondiales)
Lors de cette commémoration, nous avons déposés des fleurs sur les tombes.

 

Metz, hommage aux soldats russes morts au champ d’honneur
Metz, hommage aux soldats russes morts au champ d’honneur

 

Au retour, mes amies m’ont fait visiter la cathédrale de Metz dans le vieux quartier où coexistent des immeubles aux influences variées – antiques, médiévales et germaniques – le tout en harmonie.

 

La cathédrale de Metz
La cathédrale de Metz

 

Metz, quartier de la cathédrale
Metz, quartier de la cathédrale

 

Marie-Jeanne et Ngoc Lan
Marie-Jeanne et Ngoc Lan

 

Le mercredi, nous avons participé à une balade à Mondonville. Cette fois-ci, le groupe a choisi un circuit de 10km le long du grand Canal et la colline, en traversant les champs et les fermes. On a eu de la chance, car il faisait un temps parfait et le paysage était paisible et pittoresque.

 

Sur les chemins lorrains, vers Mondonville
Sur les chemins lorrains, vers Mondonville

 

Echo de l’élection présidentielle
Echo de l’élection présidentielle

 

Le vendredi, avec Marie Ange et Jean, je suis allée à Strasbourg.
Située dans le Bas-Rhin, Strasbourg est à la fois la capitale de l’Alsace et de l’Union européenne. Au premier coup d’œil, j’ai eu un coup de cœur pour cette ville pittoresque avec ses vieilles maisons tricolores et l’architecture typiquement alsacienne.
Nous avons choisi de nous promener à pied dans la vieille ville. Mes amis m’ont emmenée dans un restau « typique » qui sert les plats locaux, et j’ai goûté la choucroute qui m’a beaucoup plu. On a commencé la visite de la vieille ville de Strasbourg (la Grande-Ile) par le quartier de la cathédrale que Victor Hugo déclarait comme un « prodige du gigantesque et du délicat ». Outre la remarquable façade de la cathédrale, on trouve aussi sur la place la Maison Kammerzell, une maison Renaissance des 15e et 16e siècles qui possède les colombages les plus richement décorés de la ville.

 

Jean et Marie-Ange devant les maisons à colombage à Strasbourg
Jean et Marie-Ange devant les maisons à colombage à Strasbourg

 

La Petite France – qui était le coin des pécheurs, des tanneurs et des meuniers – m’a aussi impressionnée. Après la découverte du quartier de la cathédrale et celui de la Petite France, nous avons terminé notre visite de la vieille ville de Strasbourg par la Place Gutenberg.

 

Spécialités alsaciennes
Spécialités alsaciennes

 

Marie-Ange et Ngoc Lan
Marie-Ange et Ngoc Lan

 

Le week-end, j’ai eu de la chance, car c’était l’ouverture des ateliers d’artistes à Nancy. Nous avons visité les expositions des amis de Marie Jeanne. Même si je ne connais pas grand-chose sur les arts, leurs œuvres m’ont beaucoup impressionnée, surtout c’est formidable de connaitre les techniques de base avec lesquelles les artistes font leurs travaux.

 

Ateliers d’artistes 1

 

Comme Marie-Jeanne était quelquefois occupée par ses cours de russe et les élèves qui venaient apprendre le français, j’ai profité du temps pour aller à la bibliothèque de l’Université de Nancy ou j’ai trouvé des livres utiles pour ma thèse.

 

Ateliers d’artistes 2

 

Le dernier jour à Nancy, j’ai appris à faire des nems à Marie-Jeanne et son fils Manuel. Nous avons fait un repas avec les amies de MJ qui sont toutes très sympathiques. Elles nous ont aussi apportés des gâteaux aux figues, aux kiwis et aussi la quiche lorraine qui étaient tous délicieux !

 

La tarte aux kiwis
La tarte aux kiwis

 

Bref, une semaine passe vite. Je suis bien contente de mon séjour durant lequel j’ai appris beaucoup de choses. Non seulement le vocabulaire concernant plusieurs domaines mais surtout le point de vue de la vie, de la politique, la façon de vivre… J’ai apprécié MJ, une femme que je trouve très intelligente et sentimentale. Elle va me manquer. J’espère aussi revoir Jean et Marie-Ange, mes chers amis nancéiens.

retour

suite