Séjour de Thuy Lise 2018 « Tour de France »

Début du tour de France avec Préfasse – 1er juin au 14 juillet

 

Une place en or


Nancy est la première destination de la deuxième partie de mon séjour en France, avec les membres de Préfasse. Dans cette jolie ville, je me souviens le plus de la place Stanislas. C’est une place magnifique, de couleur or. Le jour ou la nuit, la place Stanislas est toujours très belle. J’ai visité les sites autour de cette place, j’ai participé à une marche pour les droits des retraités à partir de cette place. Ce lieu tient une place importante pour moi. À ce temps-là, j’étais avec la famille Cerva à 20km de Nancy alors ce n’était pas évident qu’on puisse aller en ville chaque jour. M. Cerva a proposé d’aller visiter la ville de Nancy, un jour après le dîner. Nous nous sommes promenés dans le crépuscule doux et frais du mois de juin, nous avons pris un petit café à côté de la place. C’était mon moment préféré à Nancy.

 

La Place Stanislas à Nancy
La Place Stanislas à Nancy

 

Jésus dans un filet

 

Tout au long de la Côte Fleurie en Normandie, on traverse de très beaux villages de pêcheurs. L’odeur de la mer m’a beaucoup plu, la fraîcheur était une merveille. Je me souviens de chaque église, de chaque cathédrale que j’ai visitée. Avec Jean Cerva, je suis arrivée à Dives-sur-mer un jour où il faisait du vent et il faisait presque froid. Nous avons marché dans le vieux village jusqu’à l’entrée de l’église qui ressemblait aux autres églises visitées. Mais à l’intérieur, il y avait une statue de Jésus en bois, accrochée à un filet de pêche. Cela m’a frappée ! Pour moi, c’est ce symbole qui marque un vrai village de pêcheurs, qui existe depuis très longtemps, et qui continue à survivre.

 

plage en Normandie
Plage en Normandie


Des deux côtés du pont de Normandie


Une amie des Cerva nous avait recommandé de visiter la ville d’Honfleur. Une ville magnifique au bord de la mer, avec de toutes petites rues qui mènent au grand bassin médiéval. Pour la première fois de ma vie, j’ai vu une chapelle complètement en bois, avec une couleur de toit merveilleuse. On a dégusté de délicieux fruits de mer dans un petit resto tout près du vieux centre de la ville. L’après-midi, nous avons traversé le pont de Normandie pour aller au Havre. Une ville qui vient complètement du XXè siècle ! Le Havre est un grand port français créé au début du 16ème siècle par le roi François Ier, complètement détruit pendant la seconde guerre mondiale et reconstruit en béton par le célèbre architecte Auguste Perret. Cette histoire liée à la guerre, est vraiment émouvante pour moi. Je suis heureuse d’avoir eu la chance de visiter cette ville et la Normandie. Le changement d’époque des deux côtés de la Seine était tellement net que cela m’a choquée.

 

Honfleur
Eglise Sainte Catherine à Honfleur


La ville de mon père


La première fois que j’ai vu la ville de Lyon, c’était sur les photos que mon père a envoyées, quand j’avais probablement deux ans. Depuis mon enfance, Lyon est toujours la ville de mon rêve et j’étais débordée de sentiments quand j’ai pu aller là-bas. Comme la plupart des grandes villes en France que j’ai visitées, Lyon se compose de deux côtés, ancien et moderne. J’avais beaucoup de joie en me promenant dans les vieilles rues de Lyon, ainsi qu’en visitant plusieurs sites célèbres. J’adore le quartier de la Croix-Rousse, où j’ai découvert la Maison des Canuts avec l’histoire incroyable des ouvriers de la soie, leur travail, leur bataille pour l’égalité humaine. J’apprécie aussi l’image pittoresque de la basilique Notre-Dame de Fourvière et le voyage intéressant par « La Ficelle » – le système de funiculaire qui mène jusqu’en haut de la colline.

 

La maison des Canuts à Lyon
A la maison des Canuts à Lyon

 

J’ai passé des moments tranquilles avec la famille Thieu à Vénissieux et dans la famille de Kim et Anh à Genas. J’ai trouvé un petit Vietnam dans quelques coins de cette ville française, je me sentais tellement heureuse après un mois loin de mon pays natal. La nostalgie est un sentiment très doux et très fort en même temps. J’ai beaucoup aimé cette visite.

 

Chez Kim et Anh à Genas
Chez Kim et Anh à Genas

 

Apprenante et prof !

 

J’ai vraiment eu de la chance de participer aux formations au CUEF, Centre universitaire d’études françaises de l’Université de Grenoble au mois de juillet. J’ai fait un stage pédagogique qui durait deux semaines puis j’ai participé à une classe de langue du niveau C1 pendant deux semaines. Je ne garde que de bons souvenirs de ce mois à la fac à Grenoble. J’ai rencontré beaucoup de bons amis qui viennent de pays différents. Nous avons partagé nos opinions pédagogiques, appris de nouvelles techniques de classe et participé aux activités culturelles variées organisées par CUEF. C’était une occasion parfaite pour une « vraie débutante » dans l’enseignement du FLE comme moi.

 

au CUEF
Au CUEF à Grenoble

 

Un souffle d’art

 

Quand je suis arrivée à Grenoble, j’ai été accueillie par Régine Hausermann et Jean-Claude Lamarche et j’ai d’abord séjourné chez Annie Durand-Bailloud. Nous avons visité ensemble le centre de Grenoble et la Bastille que j’ai beaucoup aimés. En plus, ce que j’apprécie sincèrement, c’était le temps qu’on a mis pour peindre et élaborer les idées de peinture. Annie m’a emmenée à la Maison de la Houille Blanche pour me faire profiter de l’exposition de Mucha. J’adore la façon dont les musées départementaux à Grenoble présentent ces expositions temporaires comme celle de Mucha, en combinant harmonieusement des éléments de la vie personnelle de l’artiste et de ses œuvres marquantes. Avec cette approche, je pouvais vraiment absorber l’esprit artistique. Moi, personnellement, je voudrais toujours « créer », c’est pourquoi je remercie sincèrement Annie de partager ses opinions avec moi et de m’encourager à continuer dans ce plaisir.

 

avec Annie
Avec Annie

 

Jeune fille par Alfons Mucha
Jeune fille par Alfons Mucha


Le parfum de la lavande


Les champs de lavande n’entraient pas dans mes projets en France. Lorsque je suis allée en Provence avec Serge et Bernadette Guérin à la recherche du calme, loin de la ville très vivante, après une semaine de stage, ce fut une surprise totale ! Dès notre entrée dans la région provençale, le bleu intense des champs de lavandin s’est imposé à moi. Un parfum inoubliable, une couleur merveilleuse. C’est à ce moment-là que j’ai compris pourquoi les champs de lavande en Provence sont tellement célèbres.
Nous sommes restés chez Jean et Pierrette Chabot, dans une jolie ferme entourée par les montagnes et les champs. Le couple nous a accompagnés pour les visites de la ville Digne-sur-Bain et les villages de Moustiers-Sainte-Marie et Marcoux. Un week-end totalement plongé dans la nature. Beaucoup de plaisir.

 

Avec Serge et Bernadette devant un champ de lavande
Devant un champ de lavande


Sortons de la maison pour regarder le spectacle !


En juillet, pendant mes études au Cuef, j’ai eu la chance de participer aux activités proposées par l’office de tourisme de Grenoble. Toutes ces activités culturelles m’ont beaucoup plu.

 

Place Saint-André à Grenoble
Place Saint-André à Grenoble

 

Je me souviens beaucoup de la balade théâtralisée à laquelle j’ai participé avec Régine, Jean-Claude et la famille de Marie-France. Je peux certainement utiliser le verbe « participer » car chaque spectateur de ce spectacle se sentait vraiment comme un membre du groupe d’artistes. On a suivi l’acteur et l’actrice dans de belles rues de Grenoble, on a regardé les différentes scènes et écouté leur dialogue dans des lieux agréables. Le texte de ce spectacle était si beau qu’il m’a vraiment émue.

 

Balade téhâtralisée
Une scène de la Balade théâtralisée


J’ai eu un autre point de vue sur la ville de Grenoble à travers la balade « Sur les pas de Stendhal ». C’est merveilleux de visiter une ville, « dans la peau » d’un écrivain, et particulièrement un écrivain qui visite sa ville natale.
Toutes ces visites me poussent à découvrir différentes œuvres littéraires mentionnées par le guide ou les acteurs. C’est un bon sentiment de pouvoir connaître et découvrir de nouvelles choses.

 

Faisons du ski en été !


Je suis allée dans une station de ski avec Régine et Jean-Claude après une semaine très active à la fac. À Saint-François, nous avons été accueillis par nos amis Marie-France et Maurice, dans leur appartement très sympa.
Le 14 juillet, avant de regarder un feu d’artifice magnifique, nous sommes allés au Lac Blanc et Lac Bleu, à 2200m d’altitude. La première fois que je me baladais en montagne, la première fois que je voyais tant de belles fleurs, la première fois que j’étais aussi contente d’être près des merveilles naturelles, la première fois que je courais sous la pluie à la montagne. Je me sens comme si ma jeunesse a juste commencé à ce moment-là.

 

Au col de la Madeleine
Au col de la Madeleine le 14 juillet

 

J’ai eu vraiment de la chance d’être en France cette année, pour regarder la finale inoubliable de la Coupe du Monde de football. Le 15 juillet, un jour ensoleillé, nous avons fait une petite balade dans des hameaux peu fréquentés avant de nous installer avant la télé, de vibrer pour la France confrontée en finale à la Croatie et de saluer la victoire de l’équipe de France.
Cela doit être le plus excitant week-end pour moi.*

 

(Journal du 15 juillet au 7 août 2018, en attente !)

 

Page précédente

Retour